La violence à l’égard des femmes fondée sur le genre dans la France contemporaine: bilan de la politique relative aux violences conjugales et aux mariages forcés depuis la Convention d’Istanbul

Allwood, G. ORCID: 0000-0003-2564-7145, 2017. La violence à l’égard des femmes fondée sur le genre dans la France contemporaine: bilan de la politique relative aux violences conjugales et aux mariages forcés depuis la Convention d’Istanbul. Modern & Contemporary France. ISSN 0963-9489

[img]
Preview
Text
8812_Allwood.pdf - Published version

Download (1MB) | Preview

Abstract

In 2014, France ratified the Council of Europe’s Convention on Preventing and Combating Violence against Women and Domestic Violence (the Istanbul Convention) and passed the Law for Equality between Women and Men to bring French law into line with it. The Law for Equality between Women and Men situates the fight against violence against women within a broader context of the need to address inequalities between women and men. This is not new at the international level, but it is new to France. When the structural, transformative understandings of violence against women found in international texts are translated into national laws, policy documents and implementation on the ground, they might challenge widespread ideas about gender relations, or they might be diluted in order to achieve consensus. To what extent has French violence against women policy moved into line with United Nations (UN) and Council of Europe initiatives which present violence against women as both a cause and a consequence of gendered power relations? Have internationally accepted concepts of gender and gender-based violence been incorporated into French policy debates and, if so, how? What implications, if any, does all this have for the continued struggle in France and elsewhere to eliminate violence against women?
Résumé
En 2014, la France ratifie la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (dite Convention d’Istanbul) et adopte dans la foulée la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes afin de mettre en conformité la législation française. Cette loi place la lutte contre les violences faites aux femmes dans un contexte de lutte contre les inégalités de genre. Si cela est loin d’être une nouveauté à l’échelle internationale, cela l’est en France. Lorsque les conceptions structurelles et transformatrices des violences faites aux femmes présentes dans les textes internationaux sont traduites à l’échelle nationale en lois, documents d’orientation et mesures de mise en œuvre sur le terrain, elles peuvent alors remettre en question des idées largement répandues sur les rapports de genre, ou au contraire être édulcorées afin d’aboutir à un consensus. Dans quelle mesure la politique de la France relative aux violences faites aux femmes s’est-elle alignée sur les initiatives de l’ONU et du Conseil de l’Europe qui présentent ce type de violences comme étant à la fois une cause et une conséquence des rapports de force liés au genre ? Le genre et la violence fondée sur le genre, qui sont des concepts internationalement reconnus, ont-ils été intégrés dans les débats politiques français, et si oui, de quelle manière ? Quelles en sont les implications le cas échéant sur la poursuite, en France et ailleurs, de la lutte pour éliminer les violences faites aux femmes ?

Item Type: Journal article
Publication Title: Modern & Contemporary France
Creators: Allwood, G.
Publisher: Routledge
Date: 5 July 2017
ISSN: 0963-9489
Identifiers:
NumberType
10.1080/09639489.2017.1340003DOI
Divisions: Schools > School of Arts and Humanities
Depositing User: Jonathan Gallacher
Date Added: 19 Jul 2017 09:51
Last Modified: 06 Oct 2017 08:54
URI: http://irep.ntu.ac.uk/id/eprint/31270

Actions (login required)

Edit View Edit View

Views

Views per month over past year

Downloads

Downloads per month over past year